Etudier aux Etats-unis – Informations

I. COMMENT OBTENIR SON VISA

Nous distinguons trois types de visa étudiant :

  • Le visa F pour les études générales et linguistiques ;
  • Le visa M pour les études professionnelles ou spécialisées ;
  • Le visa J pour les programmes d’échange (échanges universitaires mais aussi programmes de recherche, assistanat, études médicales, job d’été, stages (rémunérés ou non et au pair).

C’est la nature du programme que vous allez effectuer aux Etats – Unis qui détermine le visa que vous devez obtenir. Aucune démarche ne peut être entreprise sans avoir obtenu au préalable une admission dans une université ou dans un programme d’échanges. Votre université d’accueil ou l’organisme sponsor vous indiquera les démarches spécifiques à effectuer.

Un résumé de la procédure générale :

  • Obtenir une admission/inscription dans un programme académique ou un programme d’échange.
  • L’établissement d’accueil réclamera une preuve que vous avez de quoi financer votre séjour (cours, logement, nourriture) pendant au moins douze mois. Lorsque vous aurez fourni toutes les attestations financières (lettre de votre banque par exemple), l’établissement ou le programme sponsor vous enverra un certificat d’éligibilité. Il s’agit du certificat I-20 pour les visas F et M, ou du certificat DS-2019 pour le visa J.
  • Une fois le certificat obtenu, prenez rendez – vous au consulat américain de votre pays pour passer un entretien oral. Consultez le site de l’ambassade des Etats – Unis (de votre pays) pour savoir comment prendre rendez – vous. Généralement la prise de rendez – vous est payante.

Présentez – vous au consulat le jour de l’entretien avec les documents suivants :

  • Un passeport valide au moins 6 mois après le départ des Etats – Unis
  • La page de confirmation du formulaire DS-160 à remplir en ligne sur le site www.ceac.state.gov/genniv (des instructions pour le remplir se trouvent sur chaque site des consulats)
  • Le certificat d’éligibilité. Les stagiaires doivent également fournir un « training plan », le DS-7002 qui doit être rempli et signé par l’organisme sponsor et l’employeur
  • Une preuve originale du paiement des frais de demande de visa. Les tarifs varient selon le taux de change, mais tournent autour de 85150 FCFA (2013). Les moyens de paiement varient d’un consulat à l’autre
  • Une preuve de paiement des frais SEVIS : Student and Exchange Visitor System. Ce système permet la gestion par Internet de fichiers retraçant le parcours des étudiants ou participants à un programme d’échange depuis la construction de leur dossier (formulaire I-20 ou DS-2019) jusqu’à l’obtention de leur diplôme ou expiration de leur programme. Les frais SEVIS sont de 200 dollars pour les visas F et M. Les tarifs sont moins importants pour le visa J mais différent d’une catégorie à l’autre (180 dollars pour les échanges universitaires ou les stages, 35 dollars pour les programmes au pair et les jobs d’été)

Si tout a été fait en bonne et due forme et que vous avez convaincu l’officier consulaire que vous êtes un demandeur de visa crédible, vous recevez votre visa au bout de 48 à 72 heures. Tout demandeur devra en effet « réfuter toute présomption d’immigration en justifiant de solides attaches dans son pays d’origine et/ ou de résidence, et de son intention de ne pas abandonner son lieu de résidence principale ».

Les visas d’étudiants sont des visas de non – immigrants et ne vous permettent pas de rester indéfiniment aux Etats – Unis. Dans la majorité des cas le visa F1 a une durée de validité de 60 mois mais vous pouvez même rester plus longtemps si vous souhaitez continuer vos études.

Le visa J1 est valable le temps du programme auquel vous participez (12 ou 18 mois pour un stage ou un programme au pair par exemple). Une fois que vous avez terminé vos études et éventuellement votre stage OPT vous êtes censé quitter le territoire américain. Pour les visas F, vous avez tout de même 60 jours après la fin du programme pour continuer à visiter le pays. Cela s'’ppelle la « grace period ». Pour les visas J, la « grace period » est de 30 jours.

Le visa sera collé dans votre passeport et lorsque vous passerez l’immigration, il faudra présenter à l’officier d’immigration, à la fois votre passeport mais aussi le certificat d’éligibilité (I-20 ou DS-2019). C’est pourquoi il ne faut pas perdre ces documents, qui vous serviront également lorsque vous serez sur place.

Une fois sur place, c’est votre « foreign student advisor » qui vous expliquera ce qu’il faudra faire pour maintenir votre statut d’immigration. Il faut entre autres rester inscrit à plein temps dans un programme d’études, c’est – à – dire minimum 12 heures de cours par semaine ou 18 heures pour les cours d’anglais intensif.

II. LE LOGEMENT

En matière de logement, vous avez souvent le choix entre plusieurs options : les options dorms aussi connus sous le nom de residence hals (cités universitaires), un studio ou appartement à partager avec d’autres étudiants en ville pas très loin du campus, ou une host family / homestay, c’est – à – dire la possibilité d’être logé par une famille d’accueil.

a) Les résidences universitaires

Pratiquement toutes les universités américaines ont une résidence universitaire sur le campus (sauf les community colleges).

Les dorms ou residence halls sont généralement faits pour les étudiants célibataires. Dans la majorité des cas vous aurez un roommate (camarade de chambre), du même sexe, et votre chambre sera équipée de meubles basiques (lits, armoires et bureaux). Les chambres n’ont généralement pas de salle de bains ni de toilettes privées, qui seront dans le couloir, à partager avec d’autres étudiants. Vous aurez accès à Internet dans votre chambre par le Wifi. Vous aurez sans doute également une cuisine à partager avec les autres résidents et/ou une cafétéria. La salle commune sera souvent dotée de fauteuils, de tables et de chaises, d’un téléviseur, mais aussi d’autres équipements de loisir comme un billard par exemple. Dans chaque résidence, un surveillant ou gardien logera avec les étudiants, il s’agit du resident advisor (RA). La plupart du temps, le resident advisor est une source d’information importante à l’intérieur de la résidence et peut être amené(e) à régler des conflits entre roommates ou même encore des problèmes de stress ou de mal du pays (homesickness).

Les dorms ou residence halls sont généralement pris d’assaut et il est conseillé de remplir votre demande de logement dès réception de votre lettre d’admission. Un compte vous sera demandé avant votre arrivée aux Etats – Unis. Dans certaines universités, les places sont réservées à une certaine catégorie d’étudiants (undergraduate par exemple) ou alors il existe un système de tirage au sort.

Attention aux vacances scolaires, il vous sera souvent demandé de quitter votre chambre pendant cette période. Arrangez – vous pour trouver des amis ou une famille d’accueil pour vous héberger ou prévoyez de rentrer voir votre famille à ce moment – là. Respectez les règles de conduite qui vous seront indiquées dès votre arrivées (pas de bruit après une certaines heure, pas de cigarettes, pas d’alcools, etc.)

Il existe plusieurs types de résidences universitaires, dont voici quelques exemples :

  • Coed residence halls : où logent des étudiants et étudiantes sans pour autant (dans la plupart des cas) que les chambres soient mixtes. Parfois un étage est réservé aux femmes, un autre aux hommes ;
  • Single – sex residence halls : où ne logent que des étudiants du même sexe ;
  • University apartments : souvent réservés aux étudiants plus âgés ou aux étudiants mariés avec des enfants ;
  • Fraternity ou sorority houses : les fraternities (pour les hommes) et sororities (pour les femmes) sont des associations/organisations sociales pour étudiantsundergraduate. Les logements qui se trouvent dans ces résidences ne sont pas ouverts à tout le monde. Il faut d’abord être membre de l’association ;
  • Speciality housing : pour ceux qui partagent les mêmes intérêts.

b) Les logements hors campus

Pour ceux qui n’ont pas trouvé de logement sur le campus ou qui ne souhaitent pas y loger, il reste l’option hors campus. Bien que les logements sur le campus soient souvent moins chers que ceux hors campus dans les grandes villes, cela n’est pas forcément le cas dans des villes de taille plus petite.

Pour trouver un logement hors campus, connectez – vous sur l’un des nombreux sites internet ou rendez – vous au bureau du logement de votre université pour consulter les petites annonces. Votre international student adviser peut également vous fournir une liste des sites Internet et titres de journaux locaux pour la recherche de logement hors campus.

Les prix des logements hors campus varient énormément d’une région à l’autre. Un appartement en plein coeur de Manhattan, par exemple, peut vous coûter plus de 1500 dollars par mois alors qu’il ne coûtera que 300 dollars à 500 dollars dans une ville du Midwest. Attention cependant à certains critères qui font que le logement est peu onéreux mais vous oblige à dépenser plus dans d’autres domaines. Par exemple, si vous choisissez un logement loin du campus et que les transports en commun ne sont pas très développés, vous serez obligé d’acheter une voiture. Les charges (utilities) ne sont généralement pas incluses dans le loyer, sauf l’eau et le ramassage des ordures. Le chauffage, l’électricité et le téléphone peuvent augmenter votre budget de 75 dollars à plus de 200 dollars par mois.

Les étudiants internationaux n’ont pas toujours les pièces demandées dans un dossier de location habituel : un social security number ou un credit repport (évaluation des risques – clients), par exemple. Les propriétaires sont souvent (mais pas toujours) d’accord pour accepter.

Partager

Laisser un commentaire