Les bienfaits du vinaigre

Par Emilie Cailleau

Le vinaigre de cidre n'est pas bon que pour assaisonner les salades ! Il s'invite aussi dans notre salle de bain. Voici des recettes cosméto pour profiter de ce produit de beauté pas cher et efficace.

1. Vinaigre de cidre : un masque de beauté spéciale peaux sèches

Le vinaigre bio à base de cidre est réputé pour apaiser les affections cutanées. Ce masque va hydrater et adoucir les peaux sèches et sensibles.

Il vous faut :

  • 4 cuillérées à soupe de farine d'avoine
  • 1 cuillérée à soupe d'eau
  • 1 cuillérée à soupe de vinaigre de cidre

Mode d'emploi :

Dans un saladier, on dilue le vinaigre, on ajoute la farine. On mélange le tout de façon à obtenir une pâte épaisse. Pour ajouter de la consistance, on peut rajouter de la farine. On applique ensuite la préparation sur le visage. On garde le masque jusqu'à ce qu'il s'assèche sur la peau. On peut le laisser poser toute la nuit. On le rince ensuite à l'eau tiède ou avec du vinaigre dilué.

2. Vinaigre de cidre : un masque de beauté spéciale peaux grasses

Il vous faut :

  • 1 petit concombre
  • 3 cuillérées à soupe de vinaigre de cidre bio

Mode d'emploi :

On épluche et on découpe le concombre en fines tranches. On les passe au mixeur et on les met dans un saladier. On verse par-dessus le vinaigre de cidre. On mélange bien le tout. On laisse reposer et on l'applique en couches épaisses sur le visage. On laisse agir une quinzaine minutes puis on rince à l'eau tiède. Ce soin au vinaigre et au concombre est à faire une fois par semaine.

3. Vinaigre de cidre : recette de grand-mère anti-acné

Le vinaigre de cidre retarde l'apparition de boutons et autres points noirs indésirables. Une lotion avec du vinaigre de cidre bio et de l'eau permet de se débarrasser des infections et éruptions cutanées.

Il vous faut :

  • du vinaigre de cidre bio
  • de l'eau
  • un coton-démaquillant ou un coton-tige

Mode d'emploi :

On verse un peu de vinaigre de cidre bio dans un verre. On imbibe un coton démaquillant ou un coton-tige qu'on applique sur le bouton ou le point noir. On laisse agir quelques instants. Le coton imprégné d'eau vinaigré va désinfecter les boutons et booster la circulation sanguine. Ce soin est à faire deux fois dans la journée.

Anti-infectieux, bon pour la peau, digestif, antibactérien, le vinaigre de cidre est même une pharmacie à lui tout seul ! Nos recettes pour apprendre à l'utiliser autrement qu'en cuisine.

1. Le vinaigre facilite la digestion

Composé à 95 % d'eau, le vinaigre apporte une quantité négligeable de calories : à peine 2 par cuillère à soupe. De plus, sa saveur acidulée agissant comme un exhausteur de goût, il permet de diminuer la quantité de sauce destinée à relever les plats. « Il facilite aussi la digestion des aliments auxquels il est associé, souligne le Dr Pierre Dukan, nutritionniste. Grâce à son action protéolytique et émulsifiante, il prédigère les protéines et facilite la dégradation des graisses. » Une propriété qui atténue la saveur trop grasse de certains aliments, comme les fritures et les poissons gras…

Mais comment faire son choix ?

« Celui de cidre fait probablement partie des meilleurs, répond le Dr Dukan. Il allie l'intérêt de la fermentation et les qualités nutritionnelles de la pomme, tout en apportant un peu de bêta-carotène. » Faute d'études suffisamment étayées, on ne peut pas affirmer qu'il possède une action amincissante, mais les travaux réalisés jusqu'à maintenant tendent à montrer une action positive sur le taux de « mauvais » cholestérol et sur le poids.
Le vinaigre de vin conserve, quant à lui, une partie des nutriments du raisin : magnésium, calcium, potassium, polyphénols… La bonne idée : en choisir plusieurs et les utiliser en alternance.

2. Le vinaigre de cidre est anti-bactérien

Son acidité lui confère également une puissante action antibactérienne. « Quand on fait mariner une pièce de gibier dans une préparation à base de vinaigre, explique le Dr Dukan, la quasi-totalité des microbes est détruite. Voilà pourquoi on l'utilise avec des aliments crus : saumon cuit en gravlax (mariné à l'aneth), sushis, crustacés… « 

Mais attention à son action sur les légumes : en prédigérant la cellulose de la salade verte, il peut rendre cette dernière toute raplapla en quelques dizaines de minutes. Enfin, tordons le cou à une idée reçue : son acidité n'entraîne pas d'aigreurs et ne fait pas mal à l'estomac. Celui-ci produit des sucs beaucoup plus acides que le vinaigre lui-même. Pas de restriction sauf en cas d'ulcère sévère, de gastrite ou de reflux gastro-œsophagien.

3. 5 remèdes de grand-mère avec le vinaigre de cidre

Nos grands-mères aimaient le vinaigre et l'utilisaient non seulement pour assaisonner les salades mais surtout pour tous les petits maux du quotidien. Leur « chouchou » dans la grande famille des vinaigres était sans nul doute le vinaigre de cidre, riche en minéraux (notamment le potassium, chlore, calcium, soufre, fer fluor, silicone), en vitamines, en acides aminés et en oligoéléments. Leurs recettes :

  • Démangeaisons : le vinaigre de cidre dont le pH est proche de celui de la peau, apaise les irritations cutanées. A appliquer directement sur les piqûres de moustique, par exemple, ou (si l'on a la peau sensible) dilué dans l'eau du bain.
  • Bains de bouche : le vinaigre de cidre, toujours lui, rafraîchit la bouche en éliminant les bactéries responsables de la mauvaise haleine.
  • Cystites : c'est encore le vinaigre de cidre qui contribue à la prévention des infections urinaires car, en acidifiant les urines, il empêche le développement des bactéries. Pour une réelle efficacité préventive, boire chaque jour un verre d'eau additionné d'une cuillère à soupe de vinaigre de cidre et éventuellement d'une cuillère de miel.
  • Hoquet : en cas de hoquet, buvez sans respirer trois gorgées d'eau tiède additionnée de vinaigre ou croquez un sucre imbibé de vinaigre.
  • Rhume : dans ce cas, le cidre s'utilise en inhalation. Mélangez deux à trois cuillères à soupe de vinaigre de cidre pour un grand bol d'eau bouillante. Se couvrir la tête au-dessus du bol et respirer les vapeurs.
  • Transpiration excessive : le vinaigre possédant (aussi) une action régulatrice du mécanisme de sudation, nos grands-mères conseillaient de se badigeonner les aisselles avec du vinaigre de cidre en cas de transpiration excessive. Mais, côté parfum, on préfère quand même les déos !
Partager

Laisser un commentaire