Comment réussir un entretien

I. Les erreurs à éviter

Avant de savoir ce qu’il faut faire et bien faire, nous vous proposons ci-dessous l’ensemble des erreurs classiques à éviter lors d’un entretien.

  • Manquer de confiance en soi
  • Ne pas se préparer
  • Avoir une tenue inappropriée
  • Etre trop vendeur ou trop timide
  • Ne pas montrer assez d’intérêt
  • Arriver en retard
  • Ne pas sourire
  • Manquer de personnalité
  • Utiliser un vocabulaire trop négatif
  • Adopter une mauvaise posture
  • Ne pas dire la vérité

II. Les 10 étapes clés de tout entretien

Nous avons rassemblé toutes les cartes qui peuvent être jouées lors des entretiens. Nous les avons placées dans l’ordre logique d’un entretien « face à face » classique d’environ une heure.

a) La préparation

En générale, l’entretien est vu comme une séance de tirs au but où le candidat est un gardien qui défend sa cage face aux tirs de son interlocuteur. Si vous prenez l’entretient de manière défensive, vous allez établir un climat tendu qui vous poussera à justifier inutilement chacune de vos réponses et vous empêchera d’instaurer le climat de confiance propice à l’échange constructif.

La visibilité sur les médias sociaux

La grande majorité de vos sélectionneurs se renseignent sur vous en amont de l’entretien, via notamment les moteurs de recherche et les médias sociaux. Assurez-vous de ne pas laisser des photos personnelles qui pourraient vous nuire professionnellement. Vérifier que les informations que visualisera le recruteur quand il vous cherchera sur internet seront uniquement des éléments qui vous mettent en valeur et qui faciliteront sa décision. Allez donc sur un moteur de recherche et tapez votre prénom et non entre guillemets « prénom nom ».

Temps de parole

Le temps de parole dans un entretien se rapproche fortement de celui d’un entretien de vente entre un client et un vendeur. Nous allons voir les spécificités des questions posées lors des entretiens.

Questions ouvertes

Les questions posées dans les entretiens sont exclusivement ouvertes, pour vous permettre d’apporter une réponse détaillée. Contrairement aux questions fermées dont les réponses sont « oui » ou « non », comme dans l’exemple ci-dessous :

– Est-ce que vous êtes motivé ?

– Est-ce que vous êtes sûr ?

Les questions ouvertes commencent principalement par « quoi », « comment » ou « pourquoi ». A l’exemple de quelles sont vos motivations? Remontez-moi votre parcours !

Question ouvertes à double fond

Les questions ouvertes des entretiens sont dans la plupart du temps à double fond. C’est-à-dire qu’il y a une ou plusieurs questions principales. Avant de répondre, il convient donc de bien s’interroger sur la véritable question posée par le recruteur. Si on vous demande : « qu’avez-vous comme activités ou centres d’intérêt en dehors de vos études ? ». Ce n’est pas une question personnelle pour détendre l’atmosphère, la vraie question est : « expliquez-moi les différentes activités que vous avez en dehors de vos études pour mieux comprendre qui vous êtes et quelles sont vos préférences ». La réponse attendue est de montrer votre personnalité, vos préférences et vos compétences.

Question d’approfondissement

L’effet d’approfondissement est d’aller chercher plus loin dans votre réponse en reformulant la question ou en vous posant une question supplémentaire comme par exemple : qu’entendez-vous par « itinéraire à travers le pays » ?

Types de réponses

Ce qu’attend le recruteur de vous, ce n’est pas que vous soyez parfait. Il est tout à fait compréhensible de ne pas tout savoir des doutes sur certains points. Ce qu’il attend de vous est que soyez direct, structuré et honnête. Ne vous vendez pas, montrez simplement ce que vous êtes. Répondez avec la méthode 3C :

  • Court : allez droit au but en donnant uniquement les éléments importants qui répondent à la question.
  • Cohérent : structurez votre réponse avec un fil rouge logique (introduction, développement et conclusion)
  • Clair : mettez en avant les points clés utilisant des phrases compréhensibles et des mots simples.

b) Accueil

Le premier contact joue un rôle très important dans l’entretien. Vous pouvez ne jamais plus avoir une deuxième chance de faire une bonne impression. Le code vestimentaire est un facteur décisif pour tout entretien. Le premier contact doit être idéal :

  • Gestuelle : pas de bras croisés, pas trop de gestes, poignée de main ferme
  • Visage : coupe de cheveux soignée, bon contact visuel, souriant.
  • Apparence : posture bien droite, allure confiante.
  • Vocabulaire : répondre avec la méthode 3C, choisir des mots positifs, être sûr de soi.

c) Présentation

Cette partie commence généralement par une question du genre : pouvez-vous vous présenter en quelques minutes ? ; Où parlez-nous de vous. Soyez court et structuré. Donnez une perception positive de vous-même et votre parcours. Il faut garder à l’esprit que votre présentation doit rester courte et en lien avec le poste. Elle doit contenir uniquement les informations essentielles et être structurée avec la méthode : passé ; présent et futur.

d) Motivation

A la suite de votre présentation, votre interlocuteur va chercher à connaitre vos motivations en vous posant des questions sur ce que vous voulez ou attendez de lui. Soyez convainquant et sur de vous, mettez en avant les paries qui vous intéressent, vous motivent, vous passionnent. Cela permettra à votre interlocuteur de vous évaluer sur votre demande. Donnez donc toutes les informations nécessaires à la prise de décision. Tâchez de bien vous renseignez et de rassembler toutes les informations via son site internet, les sites spécialisés, les journaux.

e) Personnalité

Les questions sur la personnalité tournent autour de vos qualités, défauts et préférences comportementales. Vous pouvez utiliser une tournure positive en parlant de points d’amélioration et en présentant les moyens que vous avez entrepris pour les atténuer.

f) Compétences

La compétence d’un professionnel se reconnait à sa capacité de gérer efficacement un ensemble de situations professionnelles. Les questions posées par l’interlocuteur ont pour objectif de savoir si vous correspondez aux critères de sélection. La méthode la plus utilisée est basée sur le fait que vos expériences passées permettent de valider vos caractéristiques actuelles. Par contre il se peut que vous soyez également questionné aves des méthodes dites « hypothétiques » basées sur le présent et le futur.

g) Questions : questions pertinentes = candidats pertinent

Avoir des questions complémentaires en fin d’entretien démontre votre sérieux. Vous êtes dans une posture proactive appréciée par les sélectionneurs qui vous permet également de vous démarquer des autres. Il se peut que vos questions aient déjà trouvé réponse pendant l’entretien. C’est pourquoi nous vous conseillons de préparer plusieurs questions par catégorie afin que vous ayez au minimum une question pertinente à poser.

h) Administratif

Afin de s’assurer que le candidat est fiable, les recruteurs demandent la plupart du temps des références. Pensez à prendre contact avant l’entretient avec vos anciens responsables et demandez s’il est possible que le recruteur les contactes pour leur poser quelques questions. Ceci témoigne de l’importance de garder de bonne relation avec ses anciennes relations, car des sollicitations futures peuvent vos êtres nécessaires. Même si la situation peut êtres tendues, tachez de toujours maintenir un contact professionnel car leurs supports pourront être utiles dans l’évolution de votre carrière.

i) Clôture

Une étude scientifique explique l’importance de la dernière impression, phénomène appelé « l’effet recense ». En effet, c’est une autre spécificité de notre cerveau qui consiste à se rappeler principalement des derniers instants d’un événement car ils sont les plus récents dans notre mémoire. Les derniers instants de l’entretien ainsi que les premiers constituent la base de décision finale. Votre interlocuteur ou votre sélectionneurs pourrait clôturer l’entretien par une question come celle-ci : pourquoi devrais-je vous croire ? Cette question clôture l’entretien et fait l’objet d’un résumé. Le recruteur attend de vous que vous exprimez votre motivation, que vous montriez que vous êtes la bonne personne en mettant en avant vos compétences, vos expériences et vos atouts, et que vous soyez synthétique et structuré. Surtout, ne pas redémarrer l’entretien, ne pas vous justifier par rapport aux éléments précédents de l’entretien.

j) Conclusion

Identifier la suite du processus : le meilleur moyen pour savoir comment relancer efficacement est de poser la question au recruteur en fin d’entretien. C’est lui-même qui vous informera de la suite du processus de sélection ou de traitement de votre de dossier et dans combien de temps vous pourrez le recontacter. Pour certains cas d’entretien, il est préférable d’envoyer un e-mail de remerciement et confirmez l’intérêt de votre candidature.

Partager

Laisser un commentaire